Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Documentation > Pour l’application du Droit international en Ukraine et en Palestine (...)

Pour l’application du Droit international en Ukraine et en Palestine !

Pour l’application
du Droit international
en Ukraine
et en Palestine !
Couserans-Palestine est partie prenante du Mouvement de la Paix qui se mobilise
contre la guerre en Ukraine. Cependant notre association saisit cette occasion pour
rappeler, comme le fait l’enfant sur le dessin, que pour les Palestiniens, le Droit
international est bafoué depuis 74 ans !
La situation a empiré depuis les accords d’Oslo, au début des années 90, qui devaient
mettre en œuvre un État palestinien. Dès la signature de ces accords la colonisation
s’est développée, occupant des terres cultivables et isolant les villes et villages les uns
des autres !
Dans ce contexte est-il surprenant que le premier ministre d’Israël, un des pays qui
possède à son « palmares » le plus grand nombre de violations du Droit international
et qui n’a pas condamné l’invasion de l’Ukraine, aille négocier avec Poutine ?
Amnesty International vient de publier un rapport qui documente l’apartheid que
subissent les Palestiniens. Quelles réactions de l’Europe, et particulièrement de
la France ?
E. Macron, en première ligne pour soutenir la résistance ukrainienne face à
l’agression russe, vient de décider de dissoudre 2 associations, Palestine vaincra
à Toulouse et le Comité action Palestine à Bordeaux, qui appellent au boycott
d’Israël, comme le demandent les Palestiniens pour les soutenir dans la défense
de leurs Droits. Malgré la position de l’Europe qui estime légal l’appel au boycott
(la France a été condamnée le 11 juin 2020 par la Cour Européenne des Droits de
l’Homme pour avoir poursuivi devant les tribunaux des militants ayant appelé au
boycott) le gouvernement français s’entête et persiste à entraver la liberté
d’expression des citoyen-ne-s qui utilisent l’appel au boycott pour dénoncer les
violations permanentes du droit par le régime israélien.
Pétition : https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-dissolution-du-collectif-
palestine-vaincra
A quand notre tour puisque notre association est aussi engagée sur ce terrain avec
le collectif ariégeois « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » et qu’elle a déjà été
condamnée par le passé pour les mêmes raisons ?
Autre moyen de se débarrasser des militants gênants : l’État colonial israélien a
mis en place des mécanismes bien ficelés pour contraindre les Palestiniens à
quitter leur pays : un de nos compatriote, l’avocat franco-palestinien Salah
Hamouri, engagé pour la défense des droits des Palestiniens, a été arrêté le 7 mars
à Jérusalem et va être expulsé vers la France sans réaction de la part des autorités
françaises !
Comme les Ukrainiens, les Palestiniens se sont battus et résistent encore tous les
jours : de nombreux morts et blessés chaque année (un jeune tué chaque jour en ce
moment !) dont on ne parle jamais dans nos médias publics, des emprisonnements
administratifs (sans jugement), des prisonniers condamnés à de longues peines !
C’est l’occasion de rappeler une nouvelle fois la situation du militant libanais
Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné à Lannemezan, condamné à 15 ans de
prison en 1984, libérable depuis 1999 et toujours maintenu en prison - depuis 38
ans ! par les présidents successifs, sous la pression d’Israël et des USA !
Couserans-Palestine, le 15 mars 2022
.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 22 juin 2022