Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos contacts avec les élus > Rencontre avec M. Michau, sénateur de l’Ariège à Mirepoix Le 25 (...)

Rencontre avec M. Michau, sénateur de l’Ariège à Mirepoix Le 25 novembre,

Public relations :
Rencontre avec M. Michau, sénateur de l’Ariège à Mirepoix
Le 25 novembre, des membres de l’association se sont entretenus pendant une heure avec le Sénateur Michau (Groupe PS, écologiste et Républicain) en son siège à Mirepoix.Nous avons présenté notre association, puis engagés le sujet sur trois thèmes : la définition de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance) . Le 5 octobre, le Sénat a voté une résolution sur l’antisémitisme, reprenant la définition de l’IHRA, qui assimile antisionisme et antisémitisme.nous voulions savoir quel était le point de vue de notre sénateur, et comment songroupe avait voté. M. Michau n’était pas vraiment informé sur le sujet, n’ayant pas participé aux votes. Il nous adit qu’il soutenait toujours son groupe. La résolution a été votée à main levée par l’ensemble des groupes politiques, à l’exception du CRCE à majorité communiste, qui n’a pas pris
part au vote, et du groupe écologiste qui s’est abstenu. L’auteur de la résolution, M. Marseille, veut caractériser l’antisémitisme par une définition plus
précise et veut permettre ainsi aux forces de l’ordre, aux magistrats et aux enseignants de mieux appréhender un phénomène qui prend parfois, aussi, les traits de l’antisionisme.
M. Michau nous fait remarquer que le texte permet les critiques d’Israël. : « l ne s’agit pas non plus d’empêcher toute critique de l’État d’Israël. L’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste le précise d’ailleurs dans ses travaux, indiquant que « critiquer Israël comme on critiquerait tout autre État ne peut pas être considéré comme de l’antisémitisme »., dit le texte. Soit, arguons-nous,mais un état qui ne se reconnaît pas de frontières, qui colonise et qui se définit comme l’État Nation d’une seule religion alors qu’il est censé administrer une terre plurielle ne peut et ne doit être considéré comme « tout autre état »
Nous avons également abordé le thème humanitaire et présenté le problème de l’eau comme crucial et essentiel. M. Michau étant secrétaire à la délégation sénatoriale à la prospective, en charge d’informer le sénat sur les transformations de la société et de l’économie, nous lui avons suggéré de se rapprocher des directives européennes concernant l’étiquetage des produits issus d’Israël et déposer en ce sens au sein d son groupe.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le dimanche 16 janvier 2022