Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Les prisonniers

Les prisonniers

Un prisonnier palestinien de 46 ans est mort ce mardi 10 novembre 2020

Dans une prison israélienne

Quand la négligence médicale délibérée tue nos prisonniers !

Le prisonnier palestinien Kamal Abu Waer, âgé de 46 ans, originaire de Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée, détenu dans les prisons israéliennes depuis 17 ans, est décédé ce mardi 10 novembre 2020 dans la prison israélienne de Majdou .

Le détenu Kamal est mort suite à un cancer de la gorge, il avait également contracté le coronavirus en détention., il a été arrêté en 2003, et il a été condamné à perpétuité .

Depuis 1967, 226 prisonniers palestiniens sont morts dans les prisons israéliennes.

Ce prisonnier entravé par la police, soi-disant la plus morale du monde, d’un Etat, soi-disant le seul Etat démocratique de la région, ne sera ni le premier ni le dernier détenu palestinien mort dans une prison israélienne.

De par une négligence médicale délibérée, de par les mesures atroces de l’occupation contre tous nos prisonniers, mais surtout, de par le silence complice de la communauté internationale, cette situation va se répéter.

La mort de Kamal va inciter toute notre population à continuer son combat pour la libération de tous les détenus des ghettos israéliens., et contre toutes les mesures illégales de cet état d’occupation. A l’exemple du prisonnier Maher al-Akhras, qu’il a entamé 103 jours de grève de la faim pour protester contre sa détention administrative illégale.

Cet état d’apartheid continue sa politique agressive contre eux, comme contre toute notre population civile. Il poursuit ses crimes contre des prisonniers isolés qui sont de plus en plus abandonnés à l’arbitraire et à l’acharnement criminel des autorités pénitentiaires, sans suivi médical, ni visites.

Dans ces prisons, leur situation se dégrade jour après jour, et les autorités israéliennes aggravent encore leur souffrance par des mesures illégales et des provocations permanentes. Une mort lente attend les cinq mille prisonniers qui sont toujours derrière les barreaux israéliens.

Ces conditions qui se sont aggravées ces derniers jours, avec le risque d’avoir une contamination rapide pour ces prisonniers par le coronavirus- plus de 95 prisonniers sont infectés par le virus- Surtout qu’aucune mesure urgente n’a été prise par les autorités pénitentiaires israéliennes pour freiner la propagation de ce virus dans toutes les prisons , ni pour protéger les 5000 prisonniers palestiniens toujours derrière les barreaux de l’occupation. Des prisonniers qui vivent la surpopulation carcérale.

Au contraire, jour après jour, les prisonniers palestiniens s’exposent à une négligence médicale délibérée, ils reçoivent leur traitement médical avec beaucoup de retard, beaucoup de détenus très malades et très âgés sont sur la voie de mourir dans des prisons surpeuplées et privées de kits de dépistage.

Vive le combat légitime de nos prisonniers et de tout notre peuple pour la liberté !

En attendant, derrière les prisonniers palestiniens, tout notre peuple va poursuivre le combat, jusqu’à la conquête de ses droits légitimes et jusqu’à la sortie du dernier détenu des prisons et des ghettos israéliens.

 

Articles

La ministre de l’Intérieur israélienne va révoquer officiellement le permis de résidence permanente de l’avocat Salah Hamouri

Date : 19 octobre 2021 Tôt ce matin, Salah Hamouri, Franco-palestinien de 36 ans, défenseur des droits humains et avocat à l’association Addameer pour le soutien aux prisonniers et la défense des droits humains, lui-même ancien prisonnier, a été notifié officiellement de la décision de la ministre israélienne de l’Intérieur de révoquer son permis de résidence permanente, décision fondée sur la “violation d’allégeance”. Cette décision découle de l’approbation du procureur général israélien Avichai Mendelblit (...)

Lire la suite

Campagne de soutien pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah Le 23 Octobre 2021, le prisonnier politique libanais, entre dans sa trente-huitième année de prison en France 

Solidarité avec le peuple palestinien !
Manifestons le samedi 23 octobre à 14h devant la prison de Lannemezan ! Georges Abdallah est un communiste libanais et militant de la cause palestinienne. Il s’engage dès sa jeunesse contre l’occupation israélienne du Liban en 1978 et en 1982. Ces opérations militaires ont fait des milliers de victimes civiles, comme lors du massacre des camps de réfugié·e·s palestinien·ne·s de Sabra et Chatila à Beyrouth en septembre 1982. Dans ce contexte, Georges Abdallah (...)

Lire la suite

En Israël, la spectaculaire évasion de six prisonniers palestiniens

Vous pouvez retrouver cet article sur le site d’ASSAWRA RÉCIT - Parmi les évadés se trouve Zakaria Zubeidi, l’ancien chef des Brigades des martys d’al-Aqsa à Jénine, une figure de la deuxième Intifada.
La chasse à l’homme est intense. Six prisonniers d’une même cellule sont parvenus à s’échapper de la prison ultrasécurisée de Gilboa, dans le nord d’Israël, où sont détenus des centaines d’activistes palestiniens. Ils ont utilisé un large réseau de canalisation et d’espaces vides pour aboutir, au bout d’un (...)

Lire la suite

l’Appel pour la manifestation nationale du 19 juin pour la libération de Georges Abdallah et pour la semaine internationale d’actions du 12 au 19 juin.

Cette liste n’est pas définitive : d’autres signatures des soutiens de Georges Abdallah sont encore à venir. Salutations rouges internationalistes et solidaires
Des cartes pétitions sont à envoyer, nous en avons encore quelques unes à proposer pour signature au marché d St Girons et à Foix. Vous pouvez en commander en suivant ce lien
https://liberonsgeorges.samizdat.net/

Lire la suite

Retrouvez dans CODEX 09 : collectif départemental contre l’extême droite Ariège les manifestations du 12 juin

Plusieurs représentants politiques, syndicaux et associatifs ariégeois, dont le député insoumis Michel Larive, ont mené le cortège.
Entre 150 et 200 personnes ont constitué un cortège sur les allées de Villote, à Foix, ce samedi 12 juin. Sous le soleil, toutes ont répondu à l’appel du 12 juin – « contre le racisme, contre les idées d’extrême droite et pour nos libertés » – signé par des partis politiques, syndicats et associations ariégeoises.
«  Contre le racisme, contre l’extrême droite, pour nos libertés  !  (...)

Lire la suite

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 23 octobre 2021