Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos courriers > aux élus européens > Sur l’antisémitisme et un vote du Parlement

Sur l’antisémitisme et un vote du Parlement

que vive la Palestine

Aux
élus au Parlement européen du groupe
Socialistes et démocrates

Madame la députée, Monsieur le député,

L’association Couserans-Palestine (09) a appris que, avec les autres membres de votre groupe parlementaire, vous avez, le 1/06 dernier, voté en faveur d’un texte qui assimile la critique de l’État d’Israël à l’antisémitisme.
Or nous avons eu connaissance, il y a quelques mois de la
Déclaration de l’Internationale socialiste sur la question de Palestine, une Déclaration adoptée à l’unanimité.

à l’occasion de la Réunion du XXVème Congrès de l’Internationale Socialiste à Carthagène, Colombie, du 1° eu 3/03/2017.
Parmi les points mis en valeur dans cette déclaration, nous relevons ceux qui suivent :
4. (…) l’Internationale Socialiste (I.S) demande la pleine application du Droit Humanitaire International
5. Exige d’Israël, puissance occupante, l’entière mise en œuvre de ses obligations en vertu du droit international, y compris de la 4ème Convention de Genève. Nous exhortons aussi la communauté internationale à prendre des mesures concrètes afin de protéger la population civile touchée par des violations graves du droit humanitaire international.
6. Condamne toutes les mesures qui ont pour but de modifier la composition démographique, la nature et le statut de tous les territoires occupés depuis 1967 par Israël, parmi lesquelles entre autres, la construction et le développement de colonies israéliennes, violation du droit international, comprenant le Mur d’Annexion illégal ainsi que la politique israélienne de destruction de maisons appartenant à des Palestiniens, de même que toutes les politiques de déplacement forcé de civils. Nous exigeons qu’il soit totalement mis fin à de telles activités.
7. Demande l’application de la Résolution 2334 du Conseil de Sécurité de l’ONU, du 23 décembre 2016, qui réaffirme le caractère illégal des colonies israéliennes, en adoptant des mesures concrètes contre les projets d’Israël de colonies de peuplement en Palestine Occupée, telles que l’interdiction des produits des colonies, y compris les services, pour soutenir les villages palestiniens menacés et pour aider les démarches en vue de la publication d’une liste destinée à tous des sociétés qui tirent profit des projets israéliens de colonies de peuplement dans les Territoires Palestiniens Occupés.
L’IS appelle à mettre fin au blocus et à libérer les prisonniers politiques
8. Exige qu’il soit mis fin au blocus illégal à l’encontre à l’encontre des 2 millions de Palestiniens de Gaza. Il demande aussi la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens, y compris des députés élus du Parlement palestinien tels que Marwan Barghouti, membre du Comité Central du Fatah, ainsi que tous les détenus administratifs et tous les enfants.
L’IS soutient le rôle des Associations Israéliennes, Palestiniennes et Internationales de défense des Droits de l’Homme
10. Dénonce les menaces contre les associations de la société citoyenne palestinienne, et en particulier contre Al Haq, pour leur engagement auprès du Tribunal Pénal International. Nous condamnons aussi les obstacles imposés par Israël à l’encontre du travail d’associations internationales de défense des droits de l’Homme telles que Human Rights Watch.
11. Exhorte tous les membres de l’IS à soutenir l’action des associations de la Société Citoyenne Palestinienne et Israélienne œuvrant à une paix juste et durable, qui comprend l’application du Droit Humanitaire International et les Droits de l’Homme.
L’IS exhorte le Gouvernement israélien à mettre fin à mettre fin à sa politique de discrimination à l’encontre de sa population non juive
12. Exhorte le Parlement israélien à abroger intégralement les dizaines de lois discriminatoires contre ses propres citoyens Arabes Palestiniens qui forment plus de 20% de la population d’Israël, en particulier la Loi sur la Citoyenneté qui a divisé des milliers de familles seulement à cause de leur origine arabe, qu’elle soit chrétienne ou musulmane. Nous exprimons notre inquiétude quant à la situation des citoyens non juifs d’Israël, y compris quant à la menace de démolition de leurs maisons et de leurs villages, telle que la démolition du village de Um-Al-Hiran dans la région du Nabab/Néguev.
L’IS Exhorte ses membres à agir : Mettre fin à l’Occupation israélienne et Reconnaître l’Etat de Palestine
13. Invite tous les gouvernements qui n’ont pas reconnu l’Etat de Palestine sur la base des frontières de 1967, et en particulier ceux qui sont dirigés par des membres de l’IS, à le faire en tant qu’investissement dans la paix entre Israéliens et Palestiniens, en épargnant la solution à deux états et le droit du peuple palestinien à l’autodétermination.
14. L’IS invite tous ses membres à présenter, à défendre et à adopter dans leur parlement national, des résolutions appelant à mettre fin à l’occupation, commencée en juin 1967, de la Palestine par Israël.
Nous considérons que les remarques formulées dans cette déclaration sont autant de critiques de l’État d’Israël et, par conséquent, doivent être qualifiées d’antisémites, si nous nous en référons au texte que vous avez voté.

Nous considérons que vous avez été victimes de la pression exercée par le lobby israélien au Parlement européen et nous espérons, dans les prochaines semaines, vous entendre dénoncer ce lobby ainsi que le positionnement qui a été le vôtre à l’occasion de ce vote. Nous espérons que vous saurez réaffirmer les valeurs humaines et le droit international, comme l’Internationale socialiste dont vous vous revendiquez, a toujours su le faire par le passé.

Recevez, Madame la députée, Monsieur le député, l’assurance de notre soutien aux droits des peuples

Pour Couserans-Palestine (09)
Les Co-Présidents

Couserans-Palestine (09) regroupe plus d’une centaine d’adhérents du département de l’Ariège, qui agissent :
- Pour l’instauration d’un état palestinien souverain, indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières d’avant la « guerre des six jours », en application de la résolution 242 des Nations Unies ;
- Pour l’application de la résolution 194 de l’ONU pour le droit au retour des réfugiés ;
- Pour établir des liens de solidarité avec le peuple palestinien.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 16 novembre 2018