Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > 3)Actualité-Palestine > La Palestine et la France > La vision de la question palestinienne n’est plus liée à l’autodétermination, (...)

La vision de la question palestinienne n’est plus liée à l’autodétermination, mais à la lutte contre le terrorisme

La vision de la question palestinienne n’est plus liée à l’autodétermination, mais à la lutte contre le terrorisme
23 juin 2017 - L’Orient le Jour - Interview express

Pour Alain Gresh, la guerre de 1967 a marqué un tournant majeur dans le paysage politique et social de l’Hexagone.

Propos recueillis par Samia MEDAWAR

Il y a cinquante ans, la guerre des Six-Jours faisait les ravages que l’on connaît dans la région. L’impact de la défaite des pays arabes face à Israël se fait toujours ressentir aujourd’hui. C’est cet épisode sombre de l’histoire de la région, ainsi que les relations bilatérales et si particulières qui unissent la France à l’État hébreu qu’Alain Gresh – journaliste, auteur et directeur du média en ligne Orient XXI – et la dessinatrice Hélène Aldeguer mettent en scène dans Un chant d’amour : Israël-Palestine, une histoire française*, aux éditions La Découverte, et qui vient de paraître. Sous forme de dessins, les auteurs retracent, depuis le conflit de 1967, les relations entre la France et Israël, rapportant fidèlement les propos des protagonistes de l’époque. Rien n’est inventé ni romancé.

Qu’est-ce qui vous a poussé à adopter le format assez particulier de la bande dessinée ?
La suite :
https://plateforme-palestine.org/La-vision-de-la-question-palestinienne-n-est-plus-liee-a-l-autodetermination

info portfolio

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 17 janvier 2018