Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos courriers > vers Israel et Palestine > En Palestine, comme ailleurs : Non à la peine de mort

En Palestine, comme ailleurs : Non à la peine de mort

A
Dr Ghazi Hamad
vip.protocol@mofa.gov.ps

Monsieur,

L’association Couserans-Palestine vient d’apprendre que 3 hommes déclarés coupables d’avoir collaborés avec Israel viennent d’etre exécutés par pendaison le 5/04/2017 par le gouvernement de facto du Hamas dans la bande de Gaza.
L’association Couserans-Palestine défend depuis près de 15 ans les droits de la population palestinienne face à Israël. Mais notre association considère que dans les droits de la personne humaine, il y a aussi, sinon d’abord, le droit de vivre, quelque soient les actes que l’on a pu commettre. Le droit de vivre, c’est donc le refus de la peine de mort.

Couserans-Palestine s’oppose en toutes circonstances et sans aucune exception à la peine de mort, quelles que soient la nature et les circonstances du crime commis, la culpabilité ou l’innocence ou toute autre situation du condamné, ou la méthode utilisée pour procéder à l’exécution. La peine capitale viole le droit à la vie inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il s’agit du châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit.

Couserans-Palestine souscrit pleinement au communiqué du 7/04 d’Amnesty International, dont nous joignons copie au présent courrier.

Nous espérons que vous écouterez les voix de la raison , les voix des soutiens de la paix et de la cause palestinienne et que nous pourrons continuer, sans un sentiment de culpabilité, à vous soutenir dans votre lutte essentielle pour faire reconnaître vos droits face à Israël

Pour Couserans-Palestine (09)
Les Co-Présidents

Couserans-Palestine (09) regroupe une centaine d’adhérents du département de l’Ariège.
Couserans-Palestine (09) agit :
- Pour l’instauration d’un état palestinien souverain, indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières d’avant la « guerre des six jours », en application de la résolution 242 des Nations Unies ;
- Pour l’application de la résolution 194 de l’ONU pour le droit au retour des réfugiés ;
- Pour établir des liens de solidarité avec le peuple palestinien.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 16 novembre 2018