Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos tracts > Plus que jamais "Boycott Israël !"

Plus que jamais "Boycott Israël !"

Par une circulaire, le Ministre de la Justice d’E. Macron vient de demander
aux procureurs et présidents de tribunaux de condamner les appels au
boycott de produits israéliens, pour cause de « discrimination à l’égard
d’une nation ». Parce qu’un peuple entier – le peuple palestinien – est bel
et bien « privé de ses droits les plus fondamentaux », de nombreuses
personnalités et associations s’élèvent contre le « mépris » de M.
Dupond-Moretti pour un peuple ghettoïsé et colonisé par Israël ainsi que
ceux qui le défendent !
Pourtant l’arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme du 11 juin
2020 a clairement légitimé l’appel au boycott d’un État et de ses produits
pour des raisons politiques, et a détaillé les raisons de sa légalité, en tant
que modalité d’expression protestataire, interdisant une restriction de la
liberté d’expression dans ce cas. Il a même condamné l’État français à
verser plus de 100 000€ de dommages et intérêts à des militants de
l’Association France Palestine Solidarité de Mulhouse qui avaient été
sanctionnés en raison de leur appel au boycott d’un régime d’apartheid
et des produits qu’il exporte.
Les quelques précautions de rédaction contenues dans cette circulaire
cachent mal le fait qu’elle tente d’assimiler le boycott d’Israël à de

l’antisémitisme, comme le réclament des groupes de pression pro-
israéliens. La preuve en est que les pénalités prévoient pour les
boycotteurs « un stage Shoah », alors que de nombreux juifs, y compris
en Israël figurent parmi eux ! Cette circulaire va-t-elle s’appliquer le
16 mars prochain à Lyon lors du procès prévu contre des militants
qui ont appelé au boycott de TEVA ? (firme pharmaceutique israélienne
qui participe à la colonisation). De nombreuses organisations de soutien
à la Palestine y seront présentes !

Les années se suivent et se ressemblent dans le soutien de la France
à Israël, État hors la loi internationale ! En 2010, sous N. Sarkozy,
Couserans-Palestine avait déjà manifesté dans la cour de l’ancien tribunal
de Foix contre la même circulaire signée « M. Alliot-Marie » qui, l’année
suivante, proposerait à son ami Ben Ali l’aide policière de la France pour
mater la rébellion en Tunisie ! Sous F. Hollande, les ministres de la
justice, Christiane Taubira puis Jean-Jacques Urvoas ont maintenu la
circulaire. Pourtant l’Europe déjà, par la voix de Federica Mogherini,
ministre des Affaires étrangères de l’Union Européenne, avait rappelé
que « l’U.E se situe fermement dans le soutien à la liberté d’expression
et d’association, conformément à sa Charte des droits fondamentaux ».
En 2016, suite à une manifestation publique d’appel au Boycott d’Israël
à Foix, les co-président-e-s de Couserans-Palestine ont été convoqués
au commissariat, on a pris leurs empreintes faciales et la Procureure les
a menacés d’un procès en cas de récidive dans les 3 ans ! Ce qui n’a pas
empêché Couserans-Palestine de poursuivre les appels au Boycott ...

Couserans-Palestine

titre documents joints


info document
(PDF – 214.2 ko)
 

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 8 avril 2021