Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Actualité-Palestine > crimes et violences > Exactions, atteintes aux droits, assassinats, violations de terresLe (...)

Exactions, atteintes aux droits, assassinats, violations de terresLe Centre Palestinien pour les Droits des Palestiniens recense chaque semaine toutes les exactions commises contre les Palestiniens, en violation direct avec leurs droits fondamentaux. Israël devra rendre des comptes.

https://www.pchrgaza.org/en/weekly-report-on-israeli-human-rights-violations-in-the-occupied-palestinian-territory-04-10-january-2021/

Il est intéressant de se rendre sur ce site qui répertorie l’ensemble des exactions connues commises sur des palestiniens et sur leurs biens. On se rend alors compte de l’ampleur des crimes commis : Voici la traduction française du relevé d’une semaine de février . (traduit par DEEPL)
Résumé

Les forces d’occupation israéliennes (IOF) ont continué à commettre des crimes et des violations multiples contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui se caractérisent par un usage excessif de la force, des agressions, des abus et des attaques contre les civils qui sont pour la plupart menées après minuit et aux premières heures du matin.

Cette semaine, un colon a tué un civil palestinien au mont al-Risan à Ramallah ; et un autre colon a attaqué l’Église orthodoxe roumaine. Les colons ont également mené des attaques à grande échelle sur les terres et les maisons palestiniennes et aux carrefours. En outre, l’OIF a mené des opérations de démolition à grande échelle et a signifié des avis de démolition et de cessez-le-feu, principalement dans les vallées du nord du Jourdain, à l’est de la Cisjordanie.

Cette semaine, le PCHR a documenté 209 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) par l’IOF et les colons dans le Territoire palestinien occupé.

Les tirs de l’OIF et la violation du droit à l’intégrité corporelle :

Le 5 février 2021, un colon israélien (garde de sécurité) a tué Khaled Maher Nofal (32 ans) ; le colon a tiré sur Nofal dans la région du Mont al-Risan, à l’ouest de Ramallah. L’IOF a annoncé que Nofal était arrivé dans une ferme israélienne et avait tenté de s’introduire dans une maison ; il s’est disputé avec un colon avant d’être abattu. L’IOF a également annoncé que Nofal ne portait aucune arme.

En outre, l’IOF a tiré et blessé 19 civils, dont six enfants, en faisant un usage excessif de la force contre des civils en Cisjordanie : 10 lors de deux manifestations à Kafr Qaddum - Qalqilya ; 3, dont un enfant qui a été arrêté après sa blessure, à Ramallah ; 4, dont un enfant, à Jénine ; un autre Palestinien a été blessé après son arrestation ; deux autres enfants ont été blessés à Bethléem.

Dans la bande de Gaza, quatre fusillades de l’IOF ont été signalées sur des terres agricoles à l’est de la bande de Gaza, et deux fois sur des bateaux de pêche au large de la rive nord de Gaza.

Les incursions de l’IOF et les arrestations de civils palestiniens : L’IOF a effectué 95 incursions en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids sur des maisons de civils et des fusillades, suscitant la peur parmi les civils et attaquant un grand nombre d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 95 Palestiniens ont été arrêtés, dont 7 enfants.

Dans la bande de Gaza, l’IOF a mené 4 incursions dans l’est de Beit Hanoun, Deir al-Balah, Khan Younis et Rafah.

Démolitions :

Le PCHR a documenté 12 incidents :

Hébron : une maison en construction a été démolie ; et 4 avis de démolition ont été signifiés, et 4 tentes ont été démolies dans le village d’al-Towana.
Ramallah : 3 puits d’eau ont été démolis dans le village d’Al-Mughayyir.
Tubas : 12 tentes résidentielles ont été démolies et confisquées ; ainsi que 11 casernes et une bergerie appartenant à 9 familles palestiniennes à Kherbet Yazra ; également, 5 tentes ont été retirées à Kherbet Humsa dans les vallées du nord du Jourdain.
Naplouse : 13 avis de démolition ont été signifiés (11 maisons et 2 casernes) à Sarra.
Jérusalem-Est : démolition d’une maison abandonnée à Sheikh Jarrah
Bethléem : avis de démolition (caserne utilisée pour le bétail).
Jéricho : 4 bassins de collecte des eaux de pluie rasés.
Salfit : 13 avis de cessation des travaux ont été signifiés (11 maisons, un terrain de jeux et une rue).
Attaques de colons : Les travailleurs de terrain du PCHR ont signalé et documenté 9 incidents de violence contre des colons :

Jérusalem-Est : attaque contre l’Église orthodoxe roumaine
Naplouse : attaque contre le Khan al-Laban, et des maisons civiles à Asira al-Qibliya
Hébron : des bergers agressés dans le village d’al-Twana
Salfit : 60 oliviers et agrumes déracinés ; des équipes de télévision palestiniennes agressées alors qu’elles couvraient la journée portes ouvertes des médias
Ramallah : des civils agressés dans le Sinjil
Bethléem : découverte d’un projet de colonisation pour établir une communauté à al-Baidya al-Sahrqia

Punition collective :

Dans le cadre de la politique israélienne de punition collective pratiquée contre les Palestiniens et les familles des personnes accusées d’avoir mené des actions contre l’IOF ou les colons, le mercredi 10 février 2020, l’IOF a démoli la maison de Mohammed Kabha à Tura, Jénine. Kabha est emprisonné par Israël.

La politique israélienne de fermeture et les restrictions à la liberté de mouvement :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne du TPO, puisqu’elle est entrée dans sa quatorzième année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et avec des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Pendant ce temps, l’OIF a continué à diviser la Cisjordanie en cantons séparés, avec des routes clés bloquées par l’occupation israélienne depuis la deuxième Intifada et avec des points de contrôle temporaires et permanents, où la circulation des civils est restreinte et où ils sont susceptibles d’être arrêtés.

Tirs et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

Le vendredi 5 février 2021, à l’aube, des colons israéliens ont tué un civil palestinien après avoir ouvert le feu sur lui dans la région du Mont al-Risan, dans le village de Ras Karkar, à l’ouest de Ramallah. Selon les médias israéliens, à environ

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 25 février 2021