Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Pétitions et courriers de défense des droits ; appels à dons > situation du prisonnier palestinien Ahmad Zahran en détention administrative (...)

situation du prisonnier palestinien Ahmad Zahran en détention administrative en Israël

>
à
> Madame la Présidente de La Sous-Commission Des Droits de l’Homme du Parlement Européen,

>

> Je viens vers vous pour vous alerter sur la situation du prisonnier palestinien Ahmad Zahran en détention administrative en Israël, pour que vous interveniez pour que sa libération, prévue pour le 26 janvier, ait effectivement lieu.

> Veuillez trouver plus de détails sur ce cas dans mon courrier en pièce jointe.

> En vous remerciant de prendre en compte ma demande,veuillez agréer l’expression de mes salutations respectueuses et citoyennes.

adresser ce courrier à :
Sous-commission aux droits de l’homme
droi-secretariat@ep.europa.eu
Maria ARENA présidente de la sous - commission des Droits de l’Homme du Parlement européen
maria.arena@europarl.europa.eu

Pour plus d’infos :  :
L’avocat Jawad Boulos, directeur de l’unité juridique de la Commission chargée des affaires des prisonniers, a déclaré que "l’accord [prévoyant la fin de sa détention administrative à compter du 26 janvier en échange de la cessation de sa grève de la faim] exigeait le transfert du prisonniers pour l’enquête de sécurité après avoir suspendu sa grève de la faim et que nous attendons les résultats de cette enquête".

>
Connaissant les pratiques des services israéliens, notamment leur promesse non tenue pour qu’il interrompe sa première grève de la faim en échange de la cessation de sa détention administrative, nous avons effectivement bien des raisons de relancer nos interventions pour Ahmad Zahran.

>
La modulation (le raffinement...) des modalités de répression mises en oeuvre par les services israéliens ne connaît plus de limite : ainsi le cas d’Ismail Noaman Mohammad AFANEH, de Jerusalem, libéré ce jour après 18 ans de détention et arrêté à la sortie de la prison de Qéziot pour transfert au centre d’interrogatoire d’Al - Maskubiya à Jerusalem. Il n’est qu’un parmi beaucoup d’autres libérés...pour transfert immédiat dans un centre d’interrogatoire.

>
Des dizaines de détenus administratifs sont ou ont été en grève de la faim en 2019 pour qu’on n’oublie pas leur existence.
Les cas de maltraitances médicales se multiplient et les cas de tortures documentés également, comme pour Mays Abu Ghosh, étudiante, torturée durant les interrogatoires.
Le nom même de certains détenus, parfois en détention administrative, ne doit plus être mentionné suite à la mise en oeuvre d’ordres militaires particuliers, les "gag orders" (interdiction de communiquer sur les dossiers).
Pour certains détenus administratifs leur "procès" est fait par la presse à sensation avant tout jugement ...sur des motifs d’inculpation qui ne sont pas ceux des actes officiels d’inculpation, le dossier étant généralement vide (c’est le cas de Khalida Jarrar).

>
Le cas d’Ahmad Zahran est un symbole de la lutte nécessaire contre ces formes de répression totalement inacceptables.
Renouvelez vos appels à la fin immédiate de sa détention administrative !

Sous-commission aux droits de l’homme
droi-secretariat@ep.europa.eu
Maria ARENA présidente de la sous - commission des Droits de l’Homme du Parlement européen
maria.arena@europarl.europa.eu

>
Le Groupe de Travail prisonniers
sources : Haaretz, Maannews

>
— 
>
Association France Palestine Solidarité (AFPS)
> 21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
> Tél. : 01 43 72 15 79
> Suivez l’AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 28 juillet 2020