Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Pétitions et courriers de défense des droits ; appels à dons > En tout, 6000 enfants palestiniens détenus par Israel depuis 2015 (...)

En tout, 6000 enfants palestiniens détenus par Israel depuis 2015 !

En tout, 6000 enfants palestiniens détenus par Israel depuis 2015 !

14 avr. 2019 —

Poursigner la pétition : https://www.change.org/p/urgence-humanitaire-%C3%A0-gaza-lev%C3%A9e-du-blocus-opengaza/u/24426943?cs_tk=AtUwH_F6CkUMAJ52t1wAAXicyyvNyQEABF8BvKizwv9mSmM02Ova9a5TxQ4%3D&utm_campaign=55d841308205468e9c3ccc19d30f53bd&utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_term=cs

Qui relaie cette information ? Qui se représente ce que signifie ce chiffre ? Un régime fasciste qui emprisonne à tour de bras les enfants, y compris de moins de 16 ans, les torture et les prive des droits les plus élémentaires pendant les interrogatoires : où sont nos élus qui s’élevent contre une telle obscénité ?

Dans 98 % des cas, ces enfants, sont soumis à des tortures physiques et psychologiques, pendant leur détention.
Certains sont blessés par les soldats et privés de soins pendant leur interrogatoire, qui se déroule en l’absence de parents ou d’avocats.
Quand ils sont présentés devant des juges, ce sont des tribunaux militaires qui prononcent la condamnation demandée, sans même entendre des témoins ou mener la moindre enquête.
Les enfants vivant à Jérusalem-Est, sont les plus ciblés par les forces d’occupation. Ils sont arrêtés par dizaines, y compris plusieurs fois par mois, et de manière "préventive" en cas de tensions, comme en mars dernier.
Kidnappés pendant des raids de nuit, ils sont embarqués dans des centres d’interrogatoire et de détention, où ils sont brutalisés, et privés de nourriture et d’eau pendant des heures.
Ils ne sont souvent relâchés qu’après avoir signé des déclarations en hébreu, qu’ils ne comprennent même pas, comme en ont attesté de nombreuses ONG palestiniennes, israéliennes et internationales.
Ces mêmes ONG ont témoigné des graves séquelles qui s’ensuivent : cauchemars, insomnies, baisse des performances scolaires, et réactions agressives envers leur entourage.
Mais les témoignages ne suffisent pas. Pourquoi ces ONG ne déposent-elles pas plainte ? Pourquoi Macron continue-t-il à dérouler le tapis rouge à ces tortionnaires d’enfants ?
Source : Palestine Prisoner’s Society (PPS) et Defence Children International (DCI)

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 17 avril 2019