Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos communiqués > Compte-rendu d’une soirée organisée par Palestine-Volvestre

Compte-rendu d’une soirée organisée par Palestine-Volvestre

Notre journée BDS s’est poursuivie, pour les chanceux qui avions notre journée libre, par un détour sur Montbrun-Bocage.

Palestine-Volvestre y proposait une journée de solidarité avec la Palestine.

16/02/2019

Gaza, présente par Skype avec Moqtasem, habitant du camp de Nuseirat, (au centre de la Bande) nous a rappelé qu’elle étouffe sous le carcan imposé par Israël et qu’elle meurt tous les jours de la complaisance de nos Etats au service du capitalisme international. Notre copain Palestinien ne souriait que lorsqu’il nous entendait manifester notre amitié.

Nous pensions souffler un peu, mais « derrière les fronts » s’est affiché sur l’écran. La face cachée des conséquences mentales de la négation d’un peuple, qui continue à exister malgré la volonté de l’éradiquer de sa terre, étreint les poitrines. Deux heures d’une analyse au scalpel des consciences personnelles et collectives du peuple « abandonné de tous » qui résiste en vivant, tout simplement. Le vécu des protagonistes est sublimé par la poésie, les chants, les images de toute beauté, captés par Alexandra Dols lors de sa préparation du film.

La soirée continuait sur les flottilles pour Gaza : Sarah Katz, passagère en 2018 sur l’Alawda (Le Retour) nous a fait vivre son expérience avec les militants engagés sur le bateau, la brutalité israélienne lors de l’arraisonnement dans les eaux internationales, le passage forcé par Israël où elle a refusé de signer une demande de « déportation », l’incongruité des soldatEs ou des matonNEs de ce pays qui paraissent vivre dans une bulle hermétique au passé, à l’histoire, y compris au ressenti que provoque leur vocabulaire sur des européens marqués par les atrocités qui ont submergé l’Europe du XXème siècle. Avec clarté, d’une manière très personnelle, extrêmement réfléchie, elle nous a projetés dans l’avenir des flottilles, dès 2020, que nous nous devons de construire dès à présent.

Pierre Stambul clôturait la soirée. Il a développé l’histoire du sionisme européen, de son idéologie première basée sur la Séparation d’avec le reste de l’humanité. Idéologie consacrée avec la naissance de l’Etat « Juif », idéologie qui vient, de par les nouvelles lois, d’être inscrite dans le marbre. Une fuite en avant, dans le racisme, toujours plus mortelle pour les Palestiniens, mais aussi pour tous ceux qui ne répondent pas aux critères culturels des pères du sionisme et de ses révisionnistes. Une fuite en avant dans le néolibéralisme qui fait, plus que jamais, se rapprocher ses « élites » des racistes patentés qui dirigent les Etats occidentaux les plus fascistes.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le dimanche 19 mai 2019