Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > La presse et nous > Dans La Dépêche du Midi (09) > Notre 16° soirée de solidarité ; nov 2018

Notre 16° soirée de solidarité ; nov 2018

Une soirée de solidarité avec le peuple palestinien
Société - Couserans-Palestine

Nadine Picaudou, historienne, invitée d’honneur de la soirée./ Photo DR

La seizième soirée de solidarité avec le peuple palestinien et pour la paix au Proche-Orient a connu un franc succès. Pour l’occasion, l’association saint-gironnaise Couserans-Palestine, dont le siège se trouve au quartier d’Aulot, organisait un grand repas, samedi dernier, à la salle des fêtes de Cadarcet. Près de 70 participants s’étaient donné rendez-vous dont la députée Bénédicte Taurine. Cette année, avant le traditionnel dîner à base de mets palestiniens, c’est Nadine Picaudou, historienne et spécialiste des Palestiniens, qui a animé les débats. Agrégée d’histoire, ancienne élève de l’École normale supérieure, elle a vécu plusieurs années au Liban. Elle a par ailleurs enseigné à Jussieu (Paris VII), à l’institut national des langues et civilisations orientales de la capitale, puis à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris I). Elle est intervenue sur le thème « Les accords d’Oslo, un marché de dupes ? ». Un éclairage très intéressant sur u accord qui, a-t-elle affirmé, « a laissé les mains libres à Israël, avec l’appui des Américains et des Occidentaux », pour poursuivre l’occupation de la Cisjordanie et ainsi empêcher l’application de la résolution 242 de l’ONU. Les échanges qui ont suivi ont permis d’aborder l’actualité tragique depuis le commencement de la « Marche pour le retour ».
Une motion a également été votée pour demander « la libération de Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné à Lannemezan, le plus vieux prisonnier politique d’Europe (libérable en 1999) et toujours maintenu en détention à ce jour, s’indignent Mado Gallejo et François Paumier, les coprésidents de Couserans-Palestine. Plus que jamais, les Palestiniens ont besoin de notre soutien politique et humanitaire ». Forte de 150 adhérents, l’association saint-gironnaise va poursuivre l’information auprès des citoyens ariégeois sur le sort des Palestiniens, à Gaza comme en Cisjordanie, avec comme objectif, entre autres, le financement de projets vitaux tels que l’accès à l’eau potable.

La Dépêche du Mid

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le lundi 17 décembre 2018