Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Documentation > Histoire de la Palestine > Comprendre l’importance du patrimoine culturel palestinien est une (...)

Comprendre l’importance du patrimoine culturel palestinien est une nécessité

Comprendre l’importance du patrimoine culturel palestinien est une nécessité

Hassane Balawi, L’Humanité
Hassane Balawi, diplomate palestinien, auteur de Gaza, dans les coulisses du mouvement national palestinien.

Les traces archéologiques peuvent devenir l’enjeu de guerres d’appropriation. C’est le cas dans le conflit israélo-palestinien. L’exemple le plus proche est l’inauguration le 5 février 2013, au musée d’Israël, de l’exposition « Hérode le Grand, le dernier voyage ». Elle présente des pièces prélevées sur les sites d’Hérode et de Jéricho, en territoires palestiniens occupés, sans l’accord de l’Autorité palestinienne.

Le vice-ministre palestinien chargé des Antiquités, le Dr Hamdan Taha, a dénoncé une infraction au droit international, la Palestine ayant signé le 8 mars 2012 la convention du patrimoine mondial. Peu après, le 28 juin 2012, la basilique de la Nativité de Bethléem y était inscrite, malgré une forte opposition des États-Unis. L’objectif est d’y inscrire vingt sites. Mais le processus est compliqué, car l’Unesco exige que les sites soient sous le contrôle effectif de l’État qui demande leur inscription. Un problème illustré par la vieille ville d’Hébron, qui se trouve sous occupation militaire israélienne directe et où les colons ont entrepris de créer un «  parc archéologique  » et pratiquent des fouilles illégales contre lesquelles la ville a porté plainte.

Cliquer pour la suite : http://www.france-palestine.org/-Rapports-et-documents-

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le lundi 17 septembre 2018