Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos courriers > vers milieux culturels > aux assos catholiques de l’Ariège sur Le Giro et le Vatican

aux assos catholiques de l’Ariège sur Le Giro et le Vatican

4/10/2017

à

Evêché de Pamiers
Associations catholiques de l’Ariège

Madame, Monsieur,

Après avoir appris, il y a quelques semaines que le Tour d’Italie, le Giro 2018 partirait de Jérusalem Est, présentée comme une ville israélienne, alors qu’il s’agit d’une ville située dans la partie de la Palestine attribuée par l’ONU à la Palestine en 1948, mais occupée par Israël depuis 1967, l’association Couserans-Palestine a adressé aux milieux cyclistes le courrier dont vous trouvez une copie en annexe.

Depuis, nous avons appris que ce même Giro 2018 devait se terminer au Vatican. Nous serions curieux de connaître votre positionnement par rapport au geste symbolique qui consiste à partir de Jérusalem-Est et à arriver au Vatican – ce qui ressemble plus à une croisade inversée, en faveur du sionisme, qu’à un événement sportif. -. Considérez vous normal que l’Etat Pontifical, le Vatican, accueille des cyclistes qui seront partis de Jérusalem, ville partiellement occupée par un autre Etat, Israël, qui pratique l’apartheid, comme cela a été reconnu par Richard Falk, rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 ; un Etat qui exploite à ses fins les terres occupées, les ressources de Palestine et y construit des colonies, un Etat dont le projet et l’action politique a pour finalité d’éliminer toute présence Palestinienne sur tout le territoire de la Palestine historique. Nous vous rappelons, ici encore, que, aux yeux des instance internationales, une exploitation des terres occupées est totalement illégale et que l’élimination d’un peuple s’appelle un génocide.
 

Vous trouverez, en outre, sur Internet, à l’adresse qui suit, une liste de documents qui accusent Israël de chercher à "affaiblir" la présence chrétienne à Jérusalem, après en avoir chassé d’innombrables musulmans, attitude qui rend encore plus incompréhensible à nos yeux, la bienveillance de l’Eglise catholique à l’égard d’Israël.
https://www.google.fr/search?q=affaiblir+chr%C3%A9tiens+jerusalem&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=YWvWWYShMdKFaKnOqfAK

Recevez, Madame, Monsieur, l’assurance de notre soutien au peuple palestinien.

Pour Couserans-Palestine (09)
Les Co-Présidents

PS : Ce texte est diffusé vers des adresses de milieux catholiques en Ariège. Nous souhaiterions que ce document remonte jusqu’à l’évêque de Pamiers, voire plus haut, le plus haut possible dans la hiérarchie catholique. Nous vous remercions pour ce que vous ferez dans cette optique.

Couserans-Palestine (09) regroupe plus d’une centaine d’adhérents du département de l’Ariège, qui agissent :
- Pour l’instauration d’un état palestinien souverain, indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières d’avant la « guerre des six jours », en application de la résolution 242 des Nations Unies ;
- Pour l’application de la résolution 194 de l’ONU pour le droit au retour des réfugiés ;
- Pour établir des liens de solidarité avec le peuple palestinien.

PJ : extraits du rapport de R Falk : Voici quelques extraits de ses conclusions : après un examen approfondi des éléments de preuve pertinents, Israël est coupable du crime d’apartheid (comme défini par la convention internationale de 1976 sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid) à l’égard du peuple palestinien dans son ensemble. 
Le statut de Rome, qui gouverne la Cour pénale internationale, considère l’apartheid comme un des crimes contre l’humanité sans que cela présente forcément les mêmes caractéristiques que l’apartheid en Afrique du Sud, à l’origine du concept et du crime.
Vu l’existence de l’apartheid, établi pour maintenir un État juif en Palestine, tous les États souverains, les Nations unies et la société civile ont une responsabilité légale pour que la commission prenne toutes les mesures adéquates et non violentes pour mettre un terme à la perpétration de ce crime.

L’intégralité de ce rapport peut se lire sur Internet à l’adresse suivante :

http://www.aurdip.fr/IMG/pdf/un_apartheid_report_15_march_english_final_.pdf

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 21 novembre 2018