Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Nos activités > Nos courriers > Vers milieux du sport > Sur le Giro et la Palestine

Sur le Giro et la Palestine

que vive la Palestine

26/08/2017

à
Comité départemental de la Fédération française de cyclisme
09400 - TARASCON SUR ARIEGE

nicolesicre@orange.fr
info@cd09-ffc.com

Madame, Monsieur,

L’association Couserans-Palestine vient d’apprendre que le Giro, le Tour cycliste d’Italie, commencerait en 2018 en Israël.
Mieux encore, la première étape serait un contre la montre organisé dans le vieux Jérusalem et plus particulièrement à Jérusalem Est, territoire palestinien. C’est ce qu’ont prévu les organisateurs de cette course cycliste et les Israéliens… sans demander leur avis aux habitants de Jérusalem Est, qui sont des Palestiniens et non des Israéliens, des Palestiniens qui vivent dans une ville occupée militairement par Israël depuis 50 ans, depuis 1967.

Ainsi, l’organisation du Giro collaborera à la « normalisation » de l’occupation telle que la souhaite Israël, dont le but est de se faire passer pour un pays « normal », qui ne pèche ni par l’occupation ni par de graves violations du droit et des résolutions de l’ONU

L’association Couserans-Palestine rappelle d’abord que l’occupation de Jérusalem-Est, comme d’une grande partie de la Cisjordanie est condamnée par l’ONU, que le but d’Israël est de remplacer la population palestinienne de Jérusalem-est, musulmane et chrétienne, par une population juive en utilisant tous les moyens à sa disposition : expulsion des familles palestiniennes de leurs maisons pour y installer des familles juives, accentuation de l’insécurité dans les quartiers musulmans en s’appuyant sur des patrouilles militaires et sur des colons juifs armés, comme on l’a vu en juillet 2017, tout particulièrement sur le lieu saint de l’Islam, l’esplanade de la mosquée Al Aqsa.

Dans ces conditions, l’association Couserans-Palestine ne peut que condamner ce projet et demande, dès à présent, aux organisateurs italiens de renoncer à ces étapes israéliennes, de renoncer à cette opération de blanchiment de l’État d’Israël et de sa politique à l’égard de son voisin palestinien. Par contre, notre association n’a aucune objection à ce que le giro parte de Palestine, mais dans ce cas, il faut que cela soit nettement dit et écrit. Le nom de la Palestine doit être cité, après un travail commun avec les autorités palestiniennes
L’association Couserans-Palestine espère que la Fédé Internationale de cyclisme sera suffisamment consciente de la situation pour intervenir auprès des organisateurs du Giro et les inciter à abandonner ce projet.
L’association Couserans-Palestine espère que les responsables du cyclisme en Ariège feront le nécessaire pour faire remonter leur indignation auprès des instances supérieures de leur sport.
Recevez, Madame, Monsieur, l’assurance de l’attention que nous portons au respect des droits des peuples.

Pour Couserans-Palestine (09)
Les Co-Présidents

Couserans-Palestine (09) regroupe plus d’une centaine d’adhérents du département de l’Ariège, qui agissent :
- Pour l’instauration d’un état palestinien souverain, indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, dans les frontières d’avant la « guerre des six jours », en application de la résolution 242 des Nations Unies ;
- Pour l’application de la résolution 194 de l’ONU pour le droit au retour des réfugiés ;
- Pour établir des liens de solidarité avec le peuple palestinien.

SPIP 3.0.21 [22462] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 14 décembre 2018